Comment j’ai décidé de m’aimer (un peu) plus

Attendre ?

Malheureusement, comme beaucoup de choses dans la vie, l’amour de soi n’arrive pas, du jour au lendemain, comme par miracle, sans rien faire. En tous cas, pas pour moi ! 🙁

L’amour de soi n’est pas, non plus, une illumination spontanée pour quelques élus.

Et c’est une bonne nouvelle ! 🙂

Cela veut dire que je peux travailler cette capacité à m’aimer et agir dessus. Je ne m’attends pas à ce que cela soit facile mais, au moins, cela est dans ma zone de contrôle et d’action. Je me dis que si c’était si facile, le monde serait peuplé de personnes équilibrées, joyeuses, inspirantes, bienveillantes, pleines de compassion, etc. Cela ne ressemble pas à l’expérience du monde dans lequel je vis…

Sachant, maintenant, que l’amour de soi ne viendra pas tout seul, que je peux agir sur ma capacité à m’aimer et que le chemin pour y arriver ne sera pas facile, par où commencer ?

Avantages ?

Je me demande si cela en vaut vraiment la peine. Avant de me mettre au travail et de sortir de ma zone de confort, je voudrais d’abord être certain que le jeu en vaut la chandelle.

Idée : Prendre quelques minutes pour faire la liste des avantages et bénéfices que j’obtiendrai si j’arrive à m’aimer un peu plus. Afin de ne pas me mettre d’objectifs trop ambitieux et qui seront, avec le temps, source de démotivation, je me fais une liste des avantages et bénéfices que j’obtiendrai par l’action elle-même de m’engager et de me mettre en mouvement.

Désavantages ?

Comme nous ne vivons pas dans le monde des Bisounours, j’imagine qu’il doit certainement y avoir des désavantages à m’aimer plus. Sinon, je l’aurais déjà fait depuis longtemps. Et d’ailleurs, je sens une réticence à cette idée, comme quelque chose qui me retient. J’entends déjà les pensées négatives et autocritiques dans ma tête.

Idée : J’ai fait une liste pour les avantages, je vais également faire une liste pour les désavantages. Je ne vais pas lister mes pensées négatives (il y en a trop) mais je vais plutôt essayer de trouver quelles sont les sources de ces pensées négatives. J’ai l’impression que cela à quelque chose à voir avec les peurs…

Et pourquoi pas ne rien faire ?

Maintenant que j’ai listé ce qui me bloque et m’empêche de passer à l’action, et que je suis face à mes peurs, je me demande si je ne laisserais pas les choses comme elles sont. C’est ce que je fais depuis toujours et je suis super content de ma vie, je suis épanoui, heureux, toujours bienveillant et accueillant avec les autres… Euh…

Idée : Encore refaire une liste… Cette fois-ci, je vais prendre le temps de trouver des choses qui me tiennent à cœur et à côté desquelles je vais passer si je ne change rien à mes habitudes et à mon mode de pensée. Je ne vais pas reprendre ma liste d’avantages faite un peu plus tôt mais chercher des éléments à partir de la situation présente. Si je ne m’aime pas (un peu) plus, quelles en seront les conséquences ? Ce n’est pas facile mais je me lance !

M’engager ?

J’ai maintenant une vue d’ensemble concrète de la situation tenant compte des avantages, désavantages, blocages et risques de m’engager ou de ne rien changer.

Idée : Peser le pour et le contre en tenant compte de mon ambition de vie (au niveau « être » et pas au niveau « faire »), et de ce que cela va me coûter pour assumer ce choix (énergie, efforts, risques, peurs, image, …).

C’est fait ! Et j’ai décidé de m’aimer (un peu) plus ! 😊

Pour que cela ne soit pas juste une belle intention non suivie d’actions, je me laisse quelques jours pour bien vérifier que je suis en accord avec mon choix avant de m’y engager par écrit. Voici une formulation d’engagement qui me semble tout-à-fait de circonstance :

Malgré _______________________________________________________,
je m’engage à _________________________________________________,
avec l’intention de _____________________________________________.

Vous trouverez mon engagement personnel ainsi qu’un exemple de réponse pour chaque liste en téléchargeant le document suivant :

Cliquez ici pour télécharger le document d'exercice.

N’hésitez pas à partager autour de vous, à « liker » la page Facebook et à rejoindre le groupe fermé.

Amicalement,

Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *